Dans quelles situations doit-on faire appel à une société de recouvrement ?

recouvrement

Avez-vous des factures impayées ? Dans ce cas, procédez au recouvrement des créances qui oblige vos débiteurs à vous payer. Vous pouvez l’effectuer vous-même via le service contentieux de votre entreprise. Néanmoins, il est également possible de contacter une société de recouvrement. Son intervention est d’autant plus efficace dans certaines situations. Lesquelles au juste ?

En cas de plusieurs factures impayées

Les relations commerciales entre une entreprise et sa clientèle ne sont pas toujours bonnes. Elles tournent à la dérive lorsque les clients refusent de payer leurs dettes. Face à ces mauvais payeurs, l’entreprise a le droit de recouvrer leurs créances. Elle peut par exemple envoyer des lettres ou des mails.

En cas d’échec, la meilleure solution est de faire appel à une société de recouvrement comme Eurofides. Celle-ci s’occupe ainsi de recouvrer les créances à votre place pour votre compte. Dans ce cas, elle joue le rôle de mandataire auprès de vos clients débiteurs.

Afin que l’entreprise recouvrement puisse effectuer correctement sa fonction de recouvrement, soumettez-lui toutes les informations nécessaires. Vous devez par exemple lui communiquer les identités de vos débiteurs, le montant des dettes, etc.

Comme elle agit en tant que mandataire, vous êtes donc responsable de son intervention. Les frais société de recouvrement vous seront facturés. Cependant, la loi vous accorde le droit de facturer les coûts à vos débiteurs dans certains cas, comme la preuve de la mauvaise foi du débiteur, etc.

Pour la recherche de stratégies efficaces de recouvrement

Avez-vous du mal à recouvrer vos créances ? L’aide d’une société recouvrement de créances vous est indispensable. Elle se charge de trouver les bonnes stratégies nécessaires. La loi lui accorde d’ailleurs plusieurs possibilités.

Premièrement, elle envoie des lettres de relance à vos débiteurs. Il peut s’agir d’une lettre en courrier simple, ou avec avis de réception. Dans les deux cas, le document doit comporter toutes les informations nécessaires (identité de la société chargée du recouvrement, montant de la dette, délai, etc.). En cas de silence des débiteurs, elle procède ensuite à des relances téléphoniques. Parfois, elle n’hésite pas à leur rendre visite afin de les inviter à payer leurs dettes. Là son pouvoir reste néanmoins limiter, car il lui est interdite de pénétrer dans le domicile du débiteur.

À force de relancer les débiteurs, la société arrive généralement à recouvrer vos dettes, sans pour autant dégrader vos relations commerciales avec vos clients. Néanmoins, il arrive également qu’elle échoue. Dans ce cas, elle peut faire appel à d’autres professionnels pour l’aider. Cette situation arrive le plus souvent dans le cadre de la procédure simplifiée de recouvrement. Il s’agit d’une procédure ou l’entreprise sollicite un huissier pour prendre un titre exécutoire. Ce document doit être pris après l’accord du débiteur, mais il l’oblige à payer sous peine de sanctions.

Délégation de la gestion des dettes

Votre entreprise doit s’adapter à l’évolution des besoins actuels. Elle fait donc face à de nombreuses responsabilités. Ainsi, au lieu de s’occuper de la gestion de dettes et des créances, elle préfère la déléguer à une agence de recouvrement Belgique ou ailleurs, selon votre localisation. Son initiative lui permet de se consacrer pour d’autres priorités importantes.

L’aide d’une société de recouvrement améliore également votre trésorerie. Cette situation se produit le plus souvent lorsqu’elle arrive à recouvrer vos dettes, ce qui augmente le montant de vos ressources financières. Vous pourrez ainsi les mobiliser pour l’améliorer de vos services, ou encore pour le paiement de votre personnel.

Vous l’aurez compris, faire appel à un professionnel allège les charges de travail d’une entreprise. Elle gagne en temps et en productivité. Cela préserve également sa trésorerie, afin d’éviter qu’elle fait face à des difficultés de paiement.

 

 

Gestion de transition et modes de gestion : l’essentiel à savoir
Comment faire une signature électronique ?