C’est quoi le capital social d’une entreprise ?

Le capital social a une importance capitale pour une entreprise. Toutes firmes sont donc dans l’obligation d’en constituer. D’ailleurs, les entrepreneurs doivent normalement être au courant de la nécessité de fixer le montant du capital lors de la création de l’entreprise.

Définition du capital social

Le capital social d’une entreprise est en rapport avec le montant global d’argent et de biens réalisés par les actionnaires ou les associés en échange des droits sociaux. Dans l’ensemble, les apports concernent les biens proposés à la société en constitution, ou plus précisément, les apports en nature et en numéraire. Ces derniers peuvent prendre la forme des parts sociales, une marque ou même des biens mobiliers. Ils peuvent aussi être des connaissances et un savoir faire. Sans oublier que l’établissement d’une entreprise implique également les apports en industrie.

A quoi peut servir un capital social ?

Le capital d’une entreprise permet avant tout de financer les premiers investissements par la suite de la formation de la société. Il se traduit donc en un moyen de financement. Par ailleurs, le capital social peut servir à la préparation d’une base de capitaux pour éviter une énorme réduction des fonds propres. D’un autre côté, il représente également un élément efficace pour répartir des pouvoirs.A vrai dire, le droit de vote des actionnaires est relatif au montant du capital détenu. Il en est de même pour le montant des dividendes. Au reste, le capital social d’une entreprise se présente aussi comme un moyen de communication. Le montant du capital est considéré comme un indicateur rassurant, en particulier pour les créanciers.

Qui sont concernés par le capital social ?

D’une manière générale, il n’y a que les entreprises individuelles qui ne disposent pas de capital social, à savoir les auto-entrepreneurs. Toutes les sociétés sont ainsi impliquées. En outre, il est indispensable, durant l’immatriculation d’une société de choisir le montant du capital social. Par la suite, le capital sera inscrit dans les statuts de l’entreprise. Autre part, il faudra également faire une déposition du capital à la banque. Cette étape est essentielle pour favoriser l’immatriculation de la société commerciale. A ce terme, il sera recommandé d’apporter une attestation d’engagement de fonds remplie et approuvé par l’établissement bancaire récepteur. Avec un capital social élevé, les créanciers seront particulièrement rassurés au sujet de la solidité financière de la firme. Ce qui permettra alors au capital social de servir pour soutenir les premières mises de fonds.

Qu’est ce que le coaching d’affaire peut m’apporter ?
Puis-je faire appel à un coach professionnel pour m’aider à manager mon équipe ?